PCH Aidant familial


La prestation de compensation du handicap est une aide destinée aux personnes handicapées. Nécessitant une aide pour accomplir les actes de la vie quotidienne du fait de leur handicap. La PCH Aidant familial comprend les aides familiales. A savoir le temps passé par un proche pour vous accompagner. Même sans contact, ce travail mérite une rémunération et une reconnaissance de droits.

Les conditions pour toucher la PCH Aidant familial

Dans le cadre de la décision d’allocation de la PCH, on parle de dédommager l’aidant familial. En effet, s’occuper d’un proche à domicile demande du temps. Pour votre enfant ou un conjoint en situation de handicap. Ou encore pour votre père ou votre mère en perte d’autonomie. Vous occupez un rôle central dans le maintien d’une vie social. En tant qu’aidant familial vous avez souvent réduit votre activité professionnelle. Et cela appel à une compensation.

PCH aidant familial

Pour être éligible à la PCH, l’usager doit être en règle sur le territoire français, y résider et ne pas avoir plus de 60 ans. A l’exception des parents des enfants de moins de 20 ans peuvent percevoir la PCH aide humaine sans condition d’âge.

Afin d’obtenir la compensation, vous devrez en faire la demande à la MDPH dans le cadre du renouvellement de droits par exemple. Votre dossier sera revu par l’équipe pluridisciplinaire. Et c’est la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées qui prendra la décision finale.

Montant et reconnaissance du rôle d’aidant

Le montant de la PCH Aidant familial est revue chaque année. En 2022, il est de 4,24 € par heure (plan d’aide défini) ou de 6,36 € si vous réduisez votre activité professionnelle. Les personnes éligibles au rôle d’aidant familial pouvant être : le/la conjoint ou mari, un/une ascendant ou descendant ou collatéral. Cela jusqu’au 4ième degré de la personne en situation de handicap.

Outre la compensation, l’aide familial est éligible aux dispositifs suivants : l’affiliation gratuite à l’assurance vieillesse et au congé de proche aidant. Il pourra aussi faire le choix avec l’allocation journalière proche aidant (AJPA).

Concernant les impôts, et cela porte souvent à confusion. Le montant de la PCH versée directement à la personne handicapée n’est pas imposable. Cependant la partie de la PCH reversée à l’aidant familial est quant à elle imposable. Vous devez donc déclarer le montant perçue de PCH comme aidant familial comme un bénéfice (non commercial et non professionnel). 

Laisser un commentaire