Demande de révision du taux d’invalidité MDPH

Votre allocation adultes handicapés AAH ou une autre allocation arrive à échéance. Il est temps de renouveler votre demande à votre maison départementale. Mais savez-vous que si votre situation évolue, il est possible de faire une demande de révision du taux d’invalidité MDPH?

En effet, dans le principe, une compensation au handicap vous est proposé. Mais si votre handicap évolue. Alors la CDAPH peut adapter les mesures en conséquence.

Demande de révision du taux d'invalidité MDPH
Demande de révision du taux d’invalidité MDPH

Idem suite à une notification négative à la mise en place de mesure pour compenser votre handicap. Si votre situation personnelle s’est aggravée. Alors vous devez re-soumettre un dossier MDPH en ligne. Pour cela, inutile de créer un nouveau compte. Utiliser les mêmes identifiants que lors de votre première demande de prestations.

Quels sont les niveaux ou catégories d’invalidité ?

Dans la majorité des cas, la demande de révision du taux d’invalidité MDPH vise à percevoir une pension d’invalidité. Néanmoins, il existe d’autres cas bien évidemment. Comme par exemple pour faire reconnaître son handicap sur le milieu professionnel (RQTH) ou pour bénéficier d’une carte mobilité inclusion (CMI).

Les autorités reconnaissent différents degrés d’invalidité de la personne. Segmentation faite, on compte les 3 niveaux d’invalidité suivants :

  • 1 ère catégorie [Taux d’incapacité inférieur à 50 %] : l’individu est capable d’exercer une activité professionnelle. Il présente néanmoins des troubles légers dont les retentissements n’entravent pas la réalisation des actes de la vie quotidienne. Ce taux n’ouvre pas droits aux allocations.
  • 2 ème catégorie [Taux d’incapacité entre 50 % et 79 %] : l’individu exerce difficilement une activité professionnelle. Ce dernier présente des troubles importants entraînant une gêne notable et entravant sa vie sociale. Le droit à l’AAH ne sera donné qu’à condition que la restriction substantielle et durable pour l’accès à l’emploi (RSDAE) soit démontrée.
  • 3 ème catégorie [Taux d’incapacité supérieur ou égal à 80 %] : l’individu ne peut plus exercer d’activité professionnelle. Des troubles graves sont observés et entraînent une entrave majeure dans sa vie quotidienne avec une atteinte de son autonomie individuelle. Cela peut être le cas aussi lorsqu’il y a déficience sévère avec abolition d’une fonction. Les aides sont automatiquement débloquées dans ce cas. La personne en situation de handicap est accompagné et des solutions pratiques sont proposées.

Comment est calculé le taux d’invalidité MDPH ?

Si « Guide barème » est utilisé par les médecins pour déterminer le taux d’invalidité, l’équipe pluridisciplinaire de votre MDPH s’ppuie quant à elle sur le GEVA. Le guide d’évaluation des besoins de compensation de la personne handicapée. Cela en accord avec le Code de l’action sociale et des familles.

Une équipe pluridisciplinaire évalue les besoins de compensation de la personne handicapée et son incapacité permanente sur la base de son projet de vie et de références définies par voie réglementaire et propose un plan personnalisé de compensation du handicap (…)

article L.146-8 – Code de l’action sociale et des familles

La démarche GEVA se décompose en 8 volets :

  • Familial, social et budgétaire
  • Habitat et cadre de vie
  • Parcours de formation – Parcours professionnel
  • Médical
  • Psychologique
  • Activités, capacités fonctionnelles
  • Aides mises en œuvre
  • Synthèse

A noter que le taux d’incapacité n’est pas le seul critère pris en compte pour l’attribution de certains avantages et prestations. Il s’agit d’une démarche globale. D’où l’importance de rédiger dans le dossier MDPH votre projet de vie.

Quelles aides suite à votre demande de révision du taux d’invalidité MDPH ?

La fourchette de taux d’incapacité est un des critères pour que la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées se prononce sur l’attribution des droits suivants :

  • AAH – allocation aux adultes handicapés
  • AEEH – allocation d’éducation de l’enfant handicapé
  • CMI – carte mobilité inclusion
  • à noter que le CPR – complément de ressources n’existe plus depuis la loi Finance de 2019

Votre demande de dossier MDPH traité, vous ne bénéficiez d’aucune aide. Vous pouvez lancer un recours. Les détails sur la page dédiée dossier MDPH refusé.

Tableau des pensions d’invalidité MDPH

Si vous êtes dans l’incapacité de travailler après un accident ou une maladie invalidante d’origine non professionnelle, vous pouvez obtenir une pension d’invalidité. Seulement à condition de vous retrouver dans la situation suivante :

  • Etre en âge de travailler
  • Avoir effectué 600 heures de travail salarié au cours des 12 derniers mois
  • Justifier de 12 mois d’immatriculation à la sécurité sociale
  • Présenter une invalidité réduisant d’au moins 66% votre capacité de travail
tableau des pensions d'invalidité

Le montant mensuel de pension d’invalidité est plafonnée par la Sécurité sociale. Il s’établit cette année à 1 028,40 euros, 1714,00 euros et 2839,29 euros pour les première, seconde et troisième catégorie.

9 réflexions au sujet de “Demande de révision du taux d’invalidité MDPH”

  1. Bonjour
    Pouvez-vous m’expliquer pour on m’a tiré ma pension mdph depuis que ma fille travaille. Ce n’est pas normal de laisser soit mon mari ou soit ma fille m’aider. J’ai honte de moi car je touche plus que 610 euros.

    Répondre
    • Bonjour Josiane,
      Pouvez-vous nous expliquer plus clairement votre situation?
      Nous ne saisissons pas le lien avec la demande de révision du taux d’invalidité. Si vous pensez que votre situation a évolué, nous vous invitons à soumettre une nouvelle demande auprès de votre MDPH.

      Répondre
  2. Bonjour,
    Je touche actuellement l’aah (-80%) pour certains problèmes de santé. D’autres viennent s’ajouter récemment, en l’espace de 3 mois (crises d’arthrose des deux pieds provoquant de terribles douleurs et limitant grandement mes déplacements).
    J’aimerais ajouter ce problème à mon dossier mais comment faire?
    Dois-je faire un nouveau dossier, ou juste fournir un certificat médical supplémentaire?
    Au cas où je devrais tout recommencer, quel spécialiste choisir entre les deux pour le dossier médical ? Je suis un peu perdue…

    Répondre
    • Bonjour Sylvie,
      Suite à un changement de votre situation de santé, il est préférable de soumettre un nouveau dossier MDPH pour réévaluer vos droits. Vous allez donc repasser en commission. N’hésitez pas à fournir l’ensemble des justificatifs des professionnels de santé afin de documenter au mieux votre nouvelle demande.
      Bonne soirée,

      Répondre
  3. La demande de révision du taux d’invalidité par la MDPH est-elle automatique? ou doit-on demande la revue de notre situation lors de dépôt de dossier auprès de la maison départementale des personnes handicapées?

    Répondre
  4. Bonjour
    J’ai eu une autre intervention depuis l’évaluation de mon handicap.
    Je souhaiterais le réévaluer qu’elle démarche svp merci

    Répondre
    • Bonjour Karima,
      En cas de changement de votre situation, même durant votre période de droit, vous avez la possibilité de resoumettre une dossier MDPH. Pour cela, vous devez présenter de nouveaux éléments et des comptes-rendus de spécialiste. Bilan auditif par exemple. Votre demande de prestation sera alors réétudiée.

      Répondre

Laisser un commentaire