Dossier MDPH Spondylarthrite


L’arthrite peut affecter n’importe quelle partie du corps, mais elle s’attaque le plus souvent aux articulations portantes. C’est une maladie chronique qui affecte les personnes qui en sont atteintes de manière continue. D’où la nécessité de déposer un dossier MDPH Spondylarthrite. Ceci pour faire reconnaître votre handicap. Et bénéficier des mesures prévues par le gouvernement français.

Les variantes d’arthrite dont la spondylarthrite

L’arthrite est un terme qui regroupe plus de 100 maladies caractérisées par l’inflammation des articulations et d’autres parties du corps. Elle peut causer des dommages importants et entraîner une perte de fonction et de l’incapacité.

La spondylarthrite est une maladie inflammatoire chronique qui touche les enthèses. Il s’agit des points d’attache des muscles ou des ligaments sur les os. Cela résulte sur des complications aux niveaux des vertèbres et des articulations entre la colonne vertébrale. Et même parfois sur le bassin.

dossier mdph spondylarthrite

Déposer une demande avec le dossier MDPH pour spondylarthrite

Pour obtenir les aides et prestations d’accompagnement, le dépôt du dossier MDPH est obligatoire. Que vous souffrez d’arthrite ou de spondylarthrite, vous devez suivre la démarche.

Bon à savoir : le formulaire de demande MDPH est générique. Par conséquent, il vous faudra utiliser le formulaire Cerfa n°15692 pour la demande. Vous pouvez l’imprimer en l’obtenant en ligne directement sur la page Télécharger le dossier MDPH.

Il vous faudra prendre soin de bien remplir toutes les parties du questionnaire. Et faire remplir le certificat MDPH par le médecin traitant. Aussi vous devrez ajoter à votre dossier les pièces justificatives confirmant votre handicap. Cela peut être un bilan d’expert ou plus concrètement des factures (surcoût lié à votre situation).

La commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées évaluera votre demande. Et statuera sur votre sort en vous attribuant par exemple la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH). Et peut-être aussi l’allocation aux adultes handicapés (AAH). Cela dépendra bien évidemment du niveau de spondylarthrite relevé par le corps médical et de votre activité.

Laisser un commentaire